Vidéo du Rééquipement Greenspits dans les Gorges du Blavet

Retour en images sur le lancement de l’un des projets phare de l’association : le rééquipement.

Nos falaises vieillissent aussi… Le materiel en place doit être changé pour pouvoir continuer à grimper en sécurité et dans des conditions “accueillantes”.

La première session du Rééquipement Greenspits a eu lieu du 10 au 17 février 2019 dans les magnifiques Gorges du Blavet dans le Var, et d’autres suivront très prochainement !

L’ABOUTISSEMENT DE CE PROJET… C’EST GRÂCE À VOUS, MEMBRES ET DONATEURS !

  • 16 voies ont été intégralement rééquipées en broches à sceller.
  • 7 voies ont été partiellement rééquipées (quelques points et relais changés).
  • Un travail de purge a été réalisé dans les voies qui le nécessitaient, ainsi qu’un nettoyage des prises.
  • L’aménagement des accès a été sécurisé et amélioré avec des “mains courantes” cablées. La végétation a été taillée.
  • 100% des points ont été testés.
  • La transmission d’expérience a été faite étapes par étapes avec un équipeur experimenté par binôme d’apprentis rééquipeurs.
  • En une semaine les 8 membres greenspits apprentis ont acquis des gestes techniques leur donnant les clés pour réaliser un rééquipement “haut de gamme”.

Vous n’avez plus qu’à programmer un week-end grimpe au Blavet pour essayer ces voies d’une seconde jeunesse !

Les yeux tournés vers la session #2, nous gardons un souvenir impérissable de cette semaine passée à partager notre expérience avec la future génération de rééquipeurs !

Nous espérons de tout coeur faire perdurer la dynamique que vous avez lancée avec nous.

UN GRAND BRAVO À TOUS LES PARTICIPANTS, 

Emma Cassoura, Laura Dalmazzini, Clara Olagüe, Charlie Delhumeau, Aïmane Hoballah, Damien Largeron, Jean-Etienne Marchand, Julien Rouchier.

Mention spéciale à notre photographe Damien Largeron, ainsi qu’à notre cadreur et monteur Charlie Delhumeau pour leur double casquette !

ET AUX FORMATEURS ÉVIDEMMENT ! 

Antonin Rhodes, Laurent Perez, Christophe Louis et Elie Morieux.

UN GRAND MERCI À NOS PARTENAIRES ! 

Outdoor Sports Valley,  La Fondation Petzl,  Peguet,  Y&Y Vertical,  Hoka One One,  JeGrimpe.com.

Pensez à adhérer à l’association ici : https://greenspits.com/adherer-soutenir-2/

L’équipe projet rééquipement

GREENSPITS

Promenons-nous dans les bois… Retour sur le clean’up day Greenspits/Massy à Fontainebleau !

Une nouvelle collaboration réussie entre l’association Greenspits et le club de l’ESMassy ! Les organisateurs bénévoles soutenus par 80 grimpeurs motivés ont remis le couvert en organisant une opération de grand nettoyage le dimanche 14 avril au secteur Franchard Isatis, l’un des plus fréquentés de la forêt de Fontainebleau. Le but de ce clean-up : en découdre avec les déchets dans la bonne humeur !

Oh Yeah !!!! C’est parti ! Photo ©A.Delicque

Des bénévoles au top

Les nettoyeurs s’étaient donnés rendez-vous à 10h pétantes pour arpenter méticuleusement les alentours du parking, des blocs et chemins d’accès, et ramasser tout type d’objets indésirables en sous-bois que certains de leurs congénères avaient pu ingénieusement laisser derrière leur passage. À leur arrivée, un barnum dressé au lever du jour par une poignée d’organisateurs abritait un petit déjeuner convivial, digne d’un week-end chez mamie : café, brioche et madeleines, carburants essentiels pour un grand nettoyage de printemps…

P.A Guihéneuf, pilier de ce Clean’up. Photo ©A.Delicque

Les premiers participants — qui avaient vaillamment bravé la gelée matinale, l’appel de la grasse mat’, mais aussi celui de “la collante de l’année” — se sont vus décerner un t-shirt Greenspits ou Massy, ainsi qu’un kit de ramassage complet : pinces, gants et bien sûr l’immanquable sac poubelle. Profitons-en pour remercier l’ONF qui nous a prêté une partie de ce matériel de pointe, et qui est venu récupérer les déchets accumulés dans la journée !

Clean up day greenpspits Massy

Briefing matinal par Mme Le Menestrel. Photo ©A.Delicque

Au total, ce sont pas moins de 80 bénévoles qui ont participé à cette journée placée sous le signe du partage. Avec trois fois plus de participants que pour la première édition, on se dit que l’âme verte est une qualité de plus en plus répandue parmi nos amis bleausards ! Souhaitons que, pour la prochaine fois, le virus de la propreté se soit encore plus propagé ! En tous cas, toutes ces petites mains se sont disséminées comme des fourmis tout autour du QG éphémère pour trouver les endroits les plus sales et ramener le plus de déchets possible au parking, quitte à devoir donner de sa personne !

Attrape-moi si tu peux ! Photo ©A. Martin

Une récolte hétéroclite

Grimpeurs, randonneurs ou simples amoureux de la forêt, locaux ou parisiens, seuls, en famille ou entre amis, de passage ou ayant planifié l’événement depuis des semaines, français ou étrangers, tous ont découvert avec émotion de ce que l’homo sapiens peut semer d’incongru derrière lui. 2019 sera un cru exceptionnel : dans le tableau de chasse on trouve …

  • Un CD d’Isabelle Aubret datant de 2006
  • Un paquet de gâteaux périmé depuis 1986
  • Des pots de crème fraîche de 5kg, neufs…
  • Un pot d’échappement
  • Deux pneus
  • Une barrière de parking

https://www.youtube.com/watch?v=7iLFnkXZ4CA Photo ©A.Delicque

La mine d’or s’est révélée être le bord de la route de Milly, nationale passant à quelques centaines de mètres du secteur. Certains ont même dû utiliser leur voiture pour ramener au parking leurs découvertes du jour !

Outre les classiques mégots et autres bouteilles de bière, grande nouveauté cette année : visiblement, certains de ceux qui dorment la nuit sur le parking préfèrent le confort de la lingette légèrement humide et délicatement parfumée au vulgaire PQ. Bien sûr, dame forêt ne les remercie pas : le temps de décomposition de ces lingettes et incomparable à celui du papier toilette. Dans tous les cas, allez faire vos besoins munis d’un petit sac poubelle, et n’hésitez pas à utiliser une pelle à caca pour faire votre trou !

À la fin de la journée, le juge mandaté pour l’occasion a procédé à la pesée officielle de ce qui avait été glané tout autour du parking. Bilan : 250 kg de déchets ramassés cette année, record à battre !

Avis aux amateurs de drift ! Promo sur les pneus neige lisses ! Photo ©A.Delicque

Coup de jeune pour les blocs

Vers le milieu de l’après-midi, les bénévoles ont raccroché leur matériel de ramassage des déchets et se sont dirigés vers les blocs pour un nettoyage en règle. Le grès bellifontain nous est envié par la Terre entière pour son grain fin unique et sa variété de préhensions, en rondeurs ou en lames tranchantes ; il souffre malheureusement de la surfréquentation.

… 50 nuances de grès. Photo ©A.Delicque

L’usure est parfois irréversible : tout comme le grimpeur aux biceps dignes de Daniel Woods, sous les quelques millimètres de sa croûte dure se cache un cœur sensible et friable. Il faut donc le cajoler, et après que ses plats ont reçu des baffes toute l’année, il nous remercie d’un peu d’attention. Il suffit de peu de choses : un pulvérisateur et une belle brosse en soie de porc (le nylon a tendance à fondre au brossage et à se nicher dans le grain fin du grès), et des blocs qui pleuraient leur magnésie par tous leurs pores se retrouvent comme neufs !

Eline et Marka, une collaboration pour une future agence de nettoyage ?  Photo ©A.Delicque

Cette fin d’après-midi a aussi été l’occasion pour certains de mettre les chaussons pour tâter un peu de ce caillou tout propre. Notre bel ambassadeur Hugo Parmentier est allé se ruiner les biceps dans son projet du moment La fête de l’insignifiance, sur le bloc de l’Insoutenable légèreté de l’être, une ouverture historique à l’Isatis. Cette session de calage en compagnie du phénomène local Charles Albert semble avoir été productive : Hugo réalisera ce 8b+ — son premier ! — deux jours plus tard ! Bravo à lui ! Charles s’est quant à lui consciencieusement décapé la peau des doigts et des orteils sur son projet du moment, un départ assis d’un des blocs les plus mythiques de la forêt. Affaire à suivre…

Hugo Parmentier et Charles Albert exemplaires ! Photo ©A.Delicque

Quelques mots d’Hugo, fort compétiteur mais aussi (et surtout !) nonogradiste et membre de Greenspits :

“Super session de nettoyage à Isatis, la météo était avec nous, ça a rendu la collecte très agréable, une matinée à se balader dans la forêt finalement.
J’ai été très agréablement surpris de ne pas trouver tant de déchets sur le spot de grimpe, pourtant un des plus fréquenté de Fontainebleau. On ne peut pas en dire autant du parking et de la propreté des blocs…

Ramenez votre “shit bag” à la maison et brossez les blocs les amis😉

Merci à Greenspits d’organiser ces évènements !”

Le pacte du bloqueur

L’objectif de cette journée était en fait multiple : bien sûr ramasser tous les déchets du coin, faire un grand nettoyage des blocs du secteur très fréquenté de l’Isatis, partager un moment des grimpe avec d’autres grimpeurs “consom’acteurs”, mais aussi sensibiliser le public aux enjeux de l’impact des grimpeurs sur leur milieu. Accumulation des déchets, plâtrage et patine des blocs, tassement des sols, érosion grandissante, introduction d’espèces invasives, multiplication des départs de feu, nous avons tous à nous questionner sur les traces que nous laissons derrière nous dans le milieu naturel. Si nous prenons tous l’habitude de respecter tous quelques règles simples, nous laisserons intact notre terrain de jeu favori pour les générations suivantes !

Malheureusement, le bilan de la journée est sur ce point un peu négatif : après la fin de l’événement, un groupe de bénévoles ont découvert, à quelques mètres de là où avait été installé le barnum, un feu à même le sol, allumé par quelques grimpeurs bien enfoncés dans leurs crash-pads, inconscients du danger que représente un barbecue en période de sécheresse. Ci-dessous le témoignage de Julien Gasc, Vice-Champion du Monde d’escalade handi, membre de Greenpits et du club de l’ESMassy. Promis, la prochaine fois on essaiera de faire mieux sur ce point !

“Après avoir participé à l’opération de nettoyage ce jour là, nous avons également profité du beau temps pour grimper sur place. À notre retour sur le parking à la tombée de la nuit, et à notre grande surprise, nous constatâmes que certains grimpeurs avaient allumé un feu, quasiment à même le sol, à deux pas de là où quelques heures au préalable se trouvait le barnum qui servait pour l’accueil du “Clean Up”. Nous sommes alors allés à la rencontre de ces individus visiblement peu conscients des dangers qu’ils faisaient courir à nôtre chère forêt. Lorsque nous leur avons demandé s’ils savaient que c’était interdit, c’est avec étonnement qu’ils nous ont répondu que la veille au soir, quatre feus étaient allumés sur ce même parking. Nous leurs avons alors conseillé de l’éteindre en rappelant que le simple fait de camper en sauvage dans la forêt était interdit et qu’ils encourraient une amende conséquente ; les gardes forestiers n’étant absolument pas transigeant dans la situation où les campeurs allument un feu. Nous avons également rappelé que la forêt de pins est particulièrement propice au départs d’incendie (il n’était alors pas tombé une goutte de pluie depuis des semaines et plusieurs départs de feu avaient été signalés ailleurs en forêt). Nous avons tristement constaté la réserve de bois ramassée par ces grimpeurs qui prévoyaient visiblement d’alimenter leur feu durablement. Notre échange fût bref et courtois, mais lorsque nous quittâmes le site quelques minutes plus tard le feu brûlait toujours et nous ne saurons jamais si ces personnes ont suivi nos conseils ce soir là. Il semblerait qu’un certain effort de sensibilisation et d’éducation vis-à-vis de ce sujet soit nécessaire. Une visite occasionnelle des gardes forestiers, a minima préventive, sur ce parking devenu un point de chute pour de nombreux grimpeurs de toute l’Europe pourrait également aider à dissuader ce genre de comportements.”

La fontaine… bleau pour une seconde vie sans magnésie ! Photo ©A.Delicque

Une bienveillance contagieuse

À la fin de la journée, tout ce petit monde s’est rassemblé autour du QG de l’événement. Ceux qui avaient ramené un sac de déchets, petit ou gros, participaient à la tombola permettant de gagner le crash-pad qui nous avait été gentiment offert par Snap. Notre plus jeune participante a procédé au tirage au sort avec toute l’innocence et le sérieux du monde : le grand gagnant est Jarno Zwiebel, bleausard ayant écumé les blocs durs de la forêt, moniteur d’escalade et éternel veinard !

Merci Snap Climbing ! Dommage que ce ne soit pas moi qui l’ait gagné ! Photo ©A.Delicque

La conclusion revient à Eline Le Menestrel, membre de Greenspits, grimpeuse ayant sillonné les falaises des quatre coins du globe, et co-organisatrice de l’événement :

“Ce matin-là grand ciel bleu et températures proches de 0°C à Fontainebleau. Les conditions parfaites pour une simple et belle journée de grimpe avec la collante au rendez-vous.

Mais en ce dimanche d’avril, c’était un peu plus qu’une belle journée de grimpe qui nous attendait. Le Cleanup Day allait rassembler des grimpeurs passionnés, bleausards ou étrangers, novices ou experts, jeunes ou vieux autour d’une même volonté : rendre à la forêt un peu de ce qu’elle nous offre en faisant un grand nettoyage des secteurs très fréquentés Isatis et Cuisinière.

Je préfères nettoyer les blocs que ma salle de bain… Photo ©A.Delicque

Le but de cet évènement était bien sûr de ramasser le plus de déchets possibles mais aussi d’organiser une action concrète qui véhicule la volonté d’avoir une pratique de l’escalade respectueuse d’autrui et de l’environnement.

J’ai été touchée de voir tous ces grimpeurs qui ont répondu à l’appel des deux associations et se sont mobilisés pour passer une journée un peu différente en forêt.

En tant que grimpeuse, je me sens constamment confrontée à une contradiction : l’escalade me fait sentir profondément proche et respectueuse de la nature, je dirais même amoureuse. J’ai donc une sensibilité particulière aux problèmes environnementaux. Mais d’un autre côté notre pratique a un impact environnemental considérable, rien que par le fait que nous brûlons de l’essence et/ou du kérosène pour nous rendre dans nos spots préférés. Sans parler du fait que nous pratiquons notre activité dans des milieux qui abritent des écosystèmes très fragiles et que l’on a vite fait de déranger la faune, détruire la flore, éroder les sols…

“Je suis là !!!!” Photo ©A.Delicque

Cette contradiction est dérangeante et n’est pas évidente à regarder en face mais elle est bien présente. J’aime penser que le malaise qu’elle apporte dans ma conscience écologique me pousse à constamment remettre sur la table la question : comment ma pratique est-elle ou n’est-elle pas en accord avec mes valeurs et comment avoir une pratique cohérente et remplie de sens ?

Je suis profondément convaincue que chaque petit geste compte et voilà pourquoi j’étais heureuse de participer à l’organisation de ce Cleanup day, petit grain de sable dans le désert d’actions à entreprendre.

Merci à tous les participants et à bientôt pour d’autres actions ensemble !”

La fine équipe des bénévoles 🙂 Fontainebleau vous tire le chapeau ! Photo ©A.Delicque

Un grand merci à tous les participants de ce clean-up, et en particulier à Snap, qui a offert le pad, à l’ONF, qui nous a prêté du matériel et a récupéré les déchets, à Ludo Hourlier, qui nous a gracieusement prêté le barnum, à Arthur Delicque notre photographe de choc, à Pierre Délas “M. Fanatic” et Eline Le Menestrel les co-organisateurs, à Hugo Parmentier notre ambassadeur du jour, et au club de Bloc’age, qui est venu en masse !

Vous reprendrez bien un ptit’ coup de fuel ? Photo ©A.Delicque

On termine par quelques bonnes pratiques bleausardes, en plus de ceux du pacte (que vous connaissez sans doute par cœur !) :

  • Limitez l’utilisation de la magnésie, et ne partez jamais sans votre brosse en poil naturel et votre chiffon pour taper les plats.
  • Nettoyez soigneusement vos chaussons avant vos essais : vous aurez moins de chances de zipper, et ça préservera le rocher ! Les vieux de la vieille ont un petit paillasson, et vont même jusqu’à cracher dans leurs paumes et en enduire leurs semelles pour un nettoyage avant chaque essai, qui ajoute un soupçon d’adhérence qui fait la différence dans les dalles retorses.
  • Ne traînez pas vos crash pads par terre, cela érode les pieds de blocs. Certains passages ont vu leur cotation augmenter du fait du désensablement, alors si vous avez assez de force pour mettre des dizaines d’essais dans vos projets, vous en aurez certainement suffisamment pour porter votre pad sur 10 mètres !
  • Il y a de plus en plus de tiques en forêt, et la maladie de Lyme progresse… Voici un petit topo sur les tiques et comment s’en protéger. Faites aussi attention aux chenilles processionnaires.
  • Pas de feu en forêt. C’est dangereux, et le charbon issu de la combustion assombrit le sable. Vous ne voulez pas que la sable blanc de Bleau, le plus pur du monde, devienne orange. Alors pas de feu. Oubliez.
  • Respectez les interdictions et les réserves naturelles.
  • Ne grimpez pas sur les blocs fragiles en période humide : les prises auront plus de chances de casser. Ne tentez jamais de les sécher avec un appareil chauffant. Ça en fera peut-être rire certains, mais il y en a qui ont essayé au chalumeau. Plusieurs fois.

Pour plus d’infos, on pourra consulter le site du Cosiroc, acteur majeur de l’entretien et la protection des sites bleausards, ou celui de la tribune libre de Bleau.

Clean up Greenspits Massy 2019

L’humour comme arme de prise de conscience massive ! Photo ©A.Delicque

 

Texte : P.A Guihéneuf

Photos : Arthur Delicque

Plus d’images de l’évènement !

Clean up day Greenspits-Massy à Fontainebleau !

Un évènement à ne pas rater si vous voulez associer l’utile à l’agréable dans la magnifique forêt de Fontainebleau.

Après l’édition 2017, nous organisons, en collaboration avec le club de l’ESMassy Escalade, un second clean-up à Bleau !

© Greenspits-C.Palmier

La forêt de Fontainebleau est LA Mecque du bloc en Europe (et peut-être dans le monde). Véritable laboratoire de l’escalade, c’est un terrain de jeu gigantesque (plus de 30 000 blocs !) qui a vu naître la pratique du bloc en France. Malheureusement, ce site historique est victime de son succès : il attire de plus en plus de grimpeurs français comme étrangers, et cela a bien évidemment un impact important sur l’environnement local. Le grès bellifontain est une roche exceptionnelle, reconnue pour son grain unique et sa variété de préhensions, mais aussi très fragile : il patine vite, et sous sa croûte dure on trouve une roche sableuse et friable.

© Benoit Foujols

Il faut donc à tout prix prendre soin de ce patrimoine grimpistique extraordinaire, ainsi que de son environnement direct : les grimpeurs ne font pas que tartiner les blocs de magnésie, mais laissent aussi des traces aux alentours des sites.

C’est pourquoi il faut sensibiliser notre communauté aux enjeux de préservation de cette forêt magique.

© Benoit Foujols

Nous mettons donc la main à la pâte tous ensemble pour cette opération de nettoyage dans la forêt. Cette fois-ci, le site visé sera Franchard Isatis, un des plus fréquentés de la forêt. On vous attendra de pied ferme à 10h au parking du secteur avec le petit déjeuner.

Au programme :

  • Ramassage des déchets aux abords du parking et des blocs
  • Nettoyage des blocs
  • Sensibilisation du public aux enjeux de la préservation de nos sites
  • Grimpe en fin de journée

© Benoit Foujols

Sur place vous pourrez montrer votre engagement en tant que grimpeur responsable et soutenir l’asso en achetant une brosse, une pelle ou un “shitbag” Greenspits !

N’oubliez pas :

  • De l’eau
  • Un bon répulsif à insectes : les tiques sont de retour en forêt, et gare à la maladie de Lyme !
  • Un pique-nique
  • Vos chaussons et votre crash-pad
  • Une ou plusieurs brosses
  • Un pulvérisateur avec le plein d’eau si vous avez
  • Tout accessoires supplémentaires utile au ramassage des déchets sont les bienvenus !

Attention on lance les défis sur le plus gros sac poubelle rempli, et les paris sur le poids total des déchets ramassés à la fin de la journée !! À vos marques …

© Benoit Foujols

Plan d’accès :

 

Assemblée Générale 2019

Amis et membres de Greenspits, c’est l’occasion se rencontrer lors de l’assemblée générale annuelle de notre association !

Venez nous témoigner votre soutien ou vous investir plus activement dans nos nombreux projets. C’est plus que jamais le moment de faire le bilan de nos activités de 2018, échanger autour de nos orientations de 2019 et construire ensemble l’avenir de notre association.

Rendez-vous le samedi 9 mars 2019 à 18h à Lauris (84).
Nous vous proposons un repas partagé suite à cette réunion afin de se retrouver dans une ambiance chaleureuse, et de poursuivre les discussions les plus passionnées !

INSCRIPTIONS EN LIGNE :

ORDRE DU JOUR

  • Rapport moral de la Présidente
  • Rapport d’activité 2018
  • Programme d’activité prévisionnel 2019
  • Rapports de stages au sein de Greenspits
  • Présentation des comptes 2018
  • Présentation du budget prévisionnel 2019
  • Evolution des modalités d’adhésion ?
  • Révision des statuts
  • Présentation du projet de délégations départementales
  • Renouvellement du conseil d’administration
  • Renouvellement du Bureau
  • Création de groupes de travail
  • Informations et questions diverses

Vous souhaitez vous investir dans la politique de l’association et vous engager à être responsable d’un pôle ou d’une mission ? Devenir administrateur, membre du bureau ? Contactez nous : bfoujols@greenspits.com.

Vous ne pouvez être présent lors de l’assemblée mais souhaitez faire entendre votre voix : téléchargez le pouvoir de représentation à l’AG, et renvoyez-le nous par mail (signature électronique acceptée) à ybourcier@greenspits.com ou par courrier au 8 place du tambour d’arcole 84160 Cadenet.

INFOS PRATIQUES

  • L’inscription se fait en ligne sur le site d’HelloAsso.
  • Apportez quelque chose à boire et si possible à manger !
  • Lieu : Salle des Arcades, Terrasses du Château, 84360 Lauris. (Coordonnées : Longitude: 5.312554 / Latitude: 43.745568)
  • Covoiturer pour l’AG de Greenspits.
  • Grimper dans le Luberon : Buoux est à 20 min de Lauris, pas la peine de chercher mieux, c’est l’idéal pour la saison, avec des orientations et cotations variées.

A NOTER : LES HÉBERGEMENTS NE SONT PAS GÉRÉS PAR GREENSPITS.

Voici un gîte de Lauris qui propose de bon tarifs : Le Mas de Recaute.
Voici également une liste d’hébergements fournie par l’office de tourisme de Lauris.

Le projet rééquipement Greenspits bat son plein dans les Gorges du Blavet !

projet rééquipement Greenspits affiche de l'évènement

Le projet rééquipement Greenspits a démarré en beauté avec une équipe ultra motivée !

Allier l’entretien de secteurs à la transmission d’expérience entre les générations d’équipeurs est la cause de notre engagement.

projet rééquipement Greenspits vieux point dans le rocher Greenspits / Damien Largeron

Ce sont 8 jeunes apprentis-(ré)équipeurs #greenspitsmembers qui ont été “sélectionnés” avec comme point commun la passion de grimpe en falaise, l’envie d’apprendre et d’être actif pour nos sites naturels. Un bon point de départ pour entretenir nos voies avec tendresse.

projet rééquipement Greenspits agir avec la passion du rocherGreenspits / Damien Largeron

Venue de toute la France (Paris, Lyon, Avignon, Briançon, Nice, la Drôme, le Var), avec une présence féminine marquée (3 sur 8 !), l’équipe se compose de Clara Olagüe, Emma Cassourra, Jean-Étienne Marchand, Charlie Delhumeau, Aïmane Hoballah, Laura Dalmazzini, Julien Rouchier et Damien Largeron. Merci à eux !

projet rééquipement Greenspits Antonin Rhodes disque les vieux points pour ne pas laisser de traces de l'ancien équipementGreenspits / Damien Largeron

Pour chapeauter la team, 4 équipeurs expérimentés ont donné de leur énergie pour communiquer au mieux les techniques et astuces d’un rééquipement de qualité, mais aussi les valeurs et l’éthique qui y sont liées. Ré-équiper est tout ce qu’il y a de plus ingrat, et les initiatives bénévoles de passionnés sont à saluer. Un grand merci à Antonin Rhodes, Christophe Louis le local du Blavet, Laurent Perez et Elie Morieux.

Vous voulez en savoir plus sur la charte du rééquipement Greenspits ? Promis elle sera publiée dans les jours qui viennent 😉

projet rééquipement Greenspits Laurent Perez au briefing avec une partie de la teamGreenspits / Damien Largeron

À cette belle émulation s’ajoute le cadre majestueux des Gorges du Blavet, qui ne peut que donner envie à chaque grimpeur de respecter et d’aimer cet endroit.

projet rééquipement Greenspits nettoyage des trous avant pose des broches à scellerGreenspits / Damien Largeron

Loin du chantier de BTP, le travail effectué en ce moment au Blavet est respectueux et inspirant… Tout ce qu’on peut rêver de mieux pour nos falaises !

projet rééquipement Greenspits paysage du BlavetGreenspits / Damien Largeron

Greenspits souhaite se placer comme un soutien aux associations locales, aux bénévoles, aux comités départementaux FFME, au CAF… Un grand merci au CT FFME du Var pour leur accueil au Blavet.

Un compte rendu de la semaine avec des photos et vidéo arrivera bientôt sur notre site !

projet rééquipement Greenspits Peguet partenaireGreenspits / Damien Largeron

Nous remercions les précieux partenaires qui ont rendu possible ce projet :

Outdoor Sports Valley

La Fondation Petzl

Peguet

Y&Y Vertical

Hoka One One

JeGrimpe.com

Merci également aux donateurs qui ont participé généreusement à la campagne de crowdfunding “Act for the outdoors” :

Cyril Pliquet

Vincent Gerard

Olivier Ligny

Mathieu Geoffray

Benjamin Roux

Jean-Michel  Prikazsky

Stéphane Clerjon

Monique Faure

Lothar Mauch

Nesrine Ouadah

Stéphan Betmalle

Theophile Ruzicka

Manon Hily

Mathieu Querboit

Erwann Bernier

Sébastien Vanneste

Stephane Hennequin

Jean et Soazic Roussie

Maxime  Gourlay

Philippe Cappeau

François Jourjon

Rémy Escoffier

Grégoire Thillaye du Boullay

Olivier Binet

Svana Bjarnason

Christophe Bichet

Thiébaut Kempf

Cedric  Morel

Pierre Delas

Christophe Serra

Serge Renouard

Éric labbé

Emmanuel Joubaud

Guillaume Breuil

Thierry Martigny

projet rééquipement Greenspits au BlavetGreenspits / Damien Largeron

La Fête du Spit #3 : vidéo d’un évènement en falaise unique en France

100% escalade en falaise… et au delà ! Ne loupez pas la vidéo de la saison 2018 de La Fête du Spit ! 

Une superbe édition qui tient son succès au cadre exceptionnel des Basses Gorges du Toulourenc, ainsi qu’à une équipe survoltée de bénévoles, invités et participants venus de tout la France !!!

Merci à tous pour votre énergie.

Images : Péma Vives, Etienne Tafary.

Montage : Péma Vives

LIRE LE RÉSUMÉ ET VOIR LES PHOTOS DE LA FÊTE DU SPIT 3

Un agenda bien rempli pour la team Greenspits !

Vous le savez déjà, Greenspits est une association créée en 2015 regroupant aujourd’hui 360 grimpeurs qui souhaitent s’investir pour une pratique de l’escalade durable et respectueuse de l’environnement. Nous menons des actions d’entretien des sites naturels d’escalade et sensibilisons leurs usagers sur l’éthique et les bonnes pratiques.

Le chantier est en effet conséquent ! Nous travaillons chaque jour pour mettre en place et financer les différents projets de l’association. Votre soutien via l’adhésion annuelle à 20€ est indispensable.

Rappelons que pour l’instant l’association fonctionne en autofinancement et uniquement grâce au bénévolat. Un grand merci à tous ceux qui s’investissent financièrement ou humainement.

cliquez sur les liens actifs en vert 😉

Une nouvelle équipe élue à l’AG du 3 mars 2018.

C’est avec une jeune équipe que nous travaillerons cette année. Onze membre ont été élus lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée à Lauris (84)  en mars dernier pour former le nouveau conseil d’administration. Cette assemblée a été très riche en terme de débats et de motivation partagée. Merci aux 37 membres qui ont fait le déplacement et aux 16 membres qui ont pensé à nous envoyer leur procuration ! Nous avons clôturé l’assemblée par un repas délicieux tous ensemble sous les arcades du Château de Lauris. Nous en profitons pour remercier la mairie de nous avoir prêté la salle des arcades, et les bénévoles investis pour l’organisation réussie de cette AG. En toute transparence, nous mettons à votre disposition le compte rendu détaillé en ligne, qui comprend aussi notre rapport d’activité 2017 et les comptes de l’année. Lire le compte rendu.

Nous y serons !

L’été est la période des rencontres et des festivals. Les évènements autour de la grimpe et de la montagne ne sont pas en reste ! Nous participerons activement à divers évènements en tant qu’invités, pour représenter l’association et animer des conférences : à vos agendas !

  • Scalatabel du 15 au 17 juin. Notre présidente Carole Palmier sera présente en tant qu’invitée pour les démos nocturnes sur la falaise éphémère, mais aussi pour discuter et partager l’esprit positif de la grimpe cher à Greenspits.

 

  • Ateliers et rencontres Les acteurs du droit au service du sport le 5 juillet, Manifestation organisée par le barreau de Marseille et le Centre de droit du sport d’Aix-Marseille Université. Carole Palmier et Aurélie Deloffre, juriste en droit de l’environnement animeront un atelier intitulé “Changement de la loi sur la responsabilité sans faute des propriétaires : quelles conséquences pour la pratique sportive ?”

 

  • Les Arc’teryx Alpine Academy à Chamonix du 5 au 8 juillet. Romaric Geffroy et Antonin Rhodes animeront un atelier intitulé “Rock-climbing, what every climber should know” (en anglais et français of course 😉 lors du séminaire Arc’terryx du samedi 7 au soir. Infos et inscriptions ici. Un joli film “surprise” y sera également présenté par Carole Palmier et Nina Caprez en avant-première avec une deuxième diffusion pour la Fête du Spit #3.

 

  • Cham’au Sommet à Chamonix également du 9 au 11 août. Nous serons présents sur le village de l’évènement pour échanger avec les participants, et pourquoi pas recruter de nouveaux adhérents. Romaric et Antonin qui seront devenus conférenciers hors-pair feront une présentation le vendredi 10 août entre 18h30 et 19h30 sur le thème“Restons connectés au rocher”. 

 

  • Grimpeuses à La Capelle le 15 septembre. Un évènement dédié aux femmes où Carole Palmier animera un atelier/débat en tant que femme sur “l’autonomie dans la progression”. En savoir plus ici.

 

  • Les 24H du Mur à Oloron Sainte-Marie les 6 et 7 octobre que l’on ne présente plus. Nous tiendrons un stand Greenspits au village de l’évènement, et nous serons représentés par une équipe de “green compétiteurs” guronzés ! Une belle occasion de partager entre falaisistes, compétiteurs, compétiteurs-falaisistes et falaisistes-compétiteurs…

 

 

La Fête du Spit édition 3 arrive très vite !

Une troisième édition dans la Drôme où nous sommes toujours bien accueillis mais sur une toute nouvelle falaise !! SAVE THE DATE : 21-22-23 SEPTEMBRE 2018. De nombreuses infos à vous dévoiler dans les semaines à venir… restez connectés. Revoir les vidéos des précédentes éditions.

Projet rééquipement Greenspits : c’est parti !

Cela fait un moment que l’on souhaite mettre en place des projets de rééquipement de falaise à notre image. Le concept est né, approuvé et ultra-motivant ! En deux mots, nous allons aller plus loin que le simple changement des points sur la falaise : nous rééquipons et transmettons technique et éthique aux futures générations qui souhaitent s’investir dans ce travail afin d’assurer une relève prometteuse pour l’avenir. C’était un peu trop long pour tout vous expliquer donc nous avons fait un article dédié ici.

Démarchage et recherche de financements

Pour financer les projets coûteux, la communication visuelle et l’évènementiel, nous faisons appel à divers partenaires. Obtenir ce soutien passe par une confiance mutuelle dans les actions que nous allons mener, et le retour sur investissement pour les partenaires. Cela nous demande donc un travail colossal pour monter des dossiers et budgets précis, organiser et planifier l’action, et ensuite aller défendre ces dossiers. Nous avons récemment présenté notre dossier sur le rééquipement pour une campagne novatrice de l’association OSV (Outdoor Sports Valley) qui regroupe plus de 400 marques de sport : “ACT For The Outdoor” est le nom de cette campagne de financement participatif avec pour objectif de soutenir 5 projets répondant aux préoccupations environnementales des entreprises de l’outdoor et ainsi récolter plus de 50 000 €. Greenspits a été sélectionné parmi 30 prétendants et fait donc partie des 5 associations en lice. Nous avons participé début juin à l’Assemblée Générale d’OSV et “pitché” notre projet devant les 300 représentants d’entreprises présents ! C’est Romaric Geffroy, administrateur de l’association qui du haut de ses 21 ans s’en est donné à coeur joie, bravo à lui.

 

Merci à toute l’équipe d’OSV pour leur accueil et pour les photos !

L’étape 2 est que les entreprises soutiennent le projet sur la plateforme en ligne dédiée. Bien sûr, vous pouvez aussi nous apporter votre soutien sur cette action précise en faisant un don ici. Nous vous remercions par avance.

Du 17 au 20 juin nous serons au salon international de l’outdoor à Friedrichshafen en Allemagne pour présenter nos projets aux entreprises. Nous solliciterons des partenaires pour des projets précis, et également pour un soutien annuel global pour l’association elle-même.

Articles dans la presse spécialisée

Nous rédigeons actuellement des articles pour notre fameux Grimper Magazine, et qui seront également proposés à la presse internationale. Un article sur la concept de la Fête du Spit et ses deux premières éditions est en cours et paraîtra prochainement. Vous aurez également le plaisir de découvrir à l’automne prochain un tout nouveau spot Drômois né de l’association : “Le Rocher Crespin”.

Topos à venir

Les topos Greenspits en ligne sont issus du travail des bénévoles de l’association, avec le soutien des équipeurs eux-même qui souhaitent partager leurs beaux itinéraires avec vous. Greenspits compte actuellement 3 topos disponibles, mais ça ne va pas s’arrêter là ! Nous sommes fiers d’affirmer le caractère “solidaire” de ces topos. Cela est possible grâce à vos adhésions, car nous avons aujourd’hui les moyens de financer l’achat de matériel pour le rééquipement, et de soutenir ainsi les équipeurs locaux qui agissent sur ces sites. C’est le même principe que quand vous achetez un topo à la différence près que ce n’est pas un faible pourcentage qui revient aux falaises Françaises mais 100% de vos dons et adhésions. Il suffit de comparer le nombre de topos vendus dans une région et le budget correspondant pour rééquiper au nombre de topos Greenspits en libre accès et notre budget pour rééquiper… Le débat est ouvert !

Nous tenons tout de même à affirmer notre attachement aux topos “papier” lorsque c’est un beau live et que les informations sont de qualité. Nous continuerons dans l’avenir à étoffer notre bibliothèque personnelle et vous invitons à faire de même. Mais soyons réalistes… aux vues des applications naissantes et fleurissantes, de Rockfax, de Camp to Camp et j’en passe, les topos papier qui ne finançaient déjà pas suffisamment nos falaises ne risquent pas non plus de le faire dans l’avenir. Nous vous laissons la surprise sur les futures parutions de topos Greenspits. En attendant, nous sommes curieux d’avoir votre vision sur l’avenir du topo : répondez à ces quelques questions ! Et n’oublions pas, l’escalade n’est pas un sport gratuit, nous devons TOUS nous investir pour la pérennité de nos falaises.

Merci de vous tenir informés de nos actualités, nous vous rappelons que nous faisons tout ce travail de manière bénévole, avec nos boulots respectifs à côté et nos vies de grimpeurs. Merci pour vos critiques constructives, mais si elles sont accompagnées d’un coup de main pour l’association c’est encore mieux !

À très bientôt pour la suite !

Projet rééquipement Greenspits

Aujourd’hui le système en place concernant le rééquipement en France est basé sur du volontariat et du bénévolat. De surcroît, nous sommes face à un manque de moyens humains et financiers, mais aussi un manque de compétences et de culture concernant les bonnes pratiques.

De nombreux secteurs d’intérêt sont délaissés par les grimpeurs car ils présentent des dangers potentiels ou sont inconfortables (par exemple: voies sales, non entretenues, jamais grimpées).

Nous sommes dans une période majeure concernant le rééquipement car nous arrivons à la date critique des 20 années d’existence d’une majorité de voies. En effet une grande partie des sites naturels d’escalade Français ont été équipés dans les années 90 lors de l’apparition du perforateur. Certaines voies équipées dans les années 80 ne sont toujours pas rééquipées…

Avant toute chose, Greenspits souhaite se placer comme un soutien aux associations locales, aux bénévoles, aux comités départementaux FFME, au CAF, qui oeuvrent déjà pour entretenir de nombreuses voies et secteurs. Multiplier ces actions et travailler ensemble pour accélérer la vague de rééquipement en France est ce qui nous motive en tant qu’association de grimpeurs et d’équipeurs.

Greenspits est aujourd’hui un nouvel acteur qui a sa place, et qui propose un concept novateur pour répondre aux problématiques définies ci-dessus. Ce projet rééquipement répond parfaitement aux orientations et priorités de l’association.

Pour rappel, le premier axe d’actions de l’association Greenspits est l’entretien des sites naturels d’escalade dans le but de les pérenniser et d’améliorer la sécurité des grimpeurs. Cela concerne le rééquipement et le nettoyage dans le respect de la charte de rééquipement Greenspits (éthique,bonnes pratiques,qualité).

Le deuxième axe est la transmission de culture et compétences aux nouvelles générations qui seront amenées à faire ce travail dans le futur, ainsi que l’éducation et la sensibilisation pour un impact minimal sur notre environnement.

© Jan Novak Photography

Nos objectifs pour le lancement de ce projet :

Optimiser la sécurité et le confort de sites naturels d’escalade anciens, peu ou non entretenus, mais présentant un intérêt pour les grimpeurs. C’est à dire :

  • Rééquiper sur scellements le maximum de voies de tous niveaux.
  • Purger si besoin et nettoyer les voies.
  • Améliorer l’accès et le pied de voie.
  • Garantir un travail de qualité, désintéressé et dans le simple but de pérenniser un secteur d’escalade avec le minimum d’impact sur le milieu naturel.

Nous sensibiliserons aux bonnes pratiques et formerons techniquement 16 jeunes apprentis rééquipeurs. C’est à dire :

  • Faire connaître le travail de rééquipement au sens large, dans ses difficultés et dans la satisfaction qu’il procure.
  • Inspirer les jeunes générations grâce à des équipeurs référents de grande expérience.
  • Rendre autonomes et compétents 16 apprentis rééquipeurs.
  • Créer du lien social entre les générations d’équipeurs et de grimpeurs.
  • Partager différents points de vue et expériences pour favoriser le recul et l’ouverture d’esprit sur notre pratique.
  • Communiquer largement sur les actions de rééquipement au sein de la communauté des grimpeurs pour véhiculer une image jeune et dynamique de notre activité, pour valoriser le travail de rééquipement et pour sensibiliser cette communauté sur la non-gratuité de notre activité.

Sur le principe du partage d’expérience, la campagne de rééquipement sera ouverte à tous les membres Greenspits (dans la limite des places disponibles et sous dossier de motivation). Elle se veut gratuite afin de faciliter l’accès aux jeunes.

© Gaël Bouquet des Chaux

Le déroulement :

Le déroulement se fera sur 2 sessions de 6 jours.

Définition d’une session :

  • 8 participants bénévoles.
  • 3 jours de rééquipement d’un secteur “facile” non déversant.
  • 3 jours de rééquipement d’un secteur déversant avec difficultés techniques.
  • 3 soirées dédiées à un débriefing / conférence avec présentation du matériel, des EPI, retour sur les problématiques techniques et éthiques, retours d’expérience.
  • Entre 3 et 4 voies rééquipées par participant.

Seront mis à disposition des participants :

  • Un professionnel DE pour l’encadrement (sécurité).
  • Un équipeur référent (au minimum) pour la transmission d’expérience et le respect de la charte du rééquipement.
  • Les EPI et le matériel nécessaire au rééquipement.
  • Des intervenants extérieurs naturalistes pour sensibiliser les participants au respect de l’environnement (Parc du Verdon, LPO, …).
  • L’hébergement.

Les frais de nourriture seront à la charge des participants.

rééquipement© Greenspits I Jan Novak

En résumé, à l’issue des deux sessions de rééquipement Greenspits :

  • Entre 75 et 80 voies seront rééquipées et nettoyées sur quatres secteurs différents, eux-mêmes sécurisés et rendus accueillants par des actions complémentaires au rééquipement propre.
  • 16 apprentis rééquipeurs seront sensibilisés aux bonnes pratiques et formés techniquement pour rééquiper de la meilleure manière possible, en respectant l’éthique et l’historique de l’activité mais aussi en minimisant leur impact.
  • Le travail de rééquipement sera valorisé et rendu accessible à la communauté par des actions de communication autour des deux sessions (compte rendu écrit, photos et vidéos, témoignages des participants).

Dates et lieux de réalisation :

  • 1ère session (hiver 2019) : Gorges du Blavet (83).
  • 2ème session (printemps 2019):Gorges du Verdon (04).

Inscriptions :

  • Inscriptions closes pour la 1ère session.
  • Ouverture des inscriptions (via newsletter aux membres) fin mars 2019 pour la 2è session. Selon le nombre de candidatures, nous serons obligés de faire une sélection et de déplacer les participants non retenus sur les sessions suivantes. Toutes les modalités vous seront communiquées lors de l’ouverture des inscriptions.

 

Nous avons la conviction que cet engagement de Greenspits en faveur des sites naturels et de la communauté des grimpeurs sera apprécié, reconnu et soutenu par tous ceux qui oeuvrent dans un but commun, de manière désintéressée, et pour notre passion.

 

Conférence pour les apprentis DE au CREPS de Vallon-Pont-d’Arc

L’éducation et la sensibilisation des grimpeurs et l’un des deux axes d’action de l’association Greenspits. Quel meilleur levier pourrait-on avoir que de toucher à la source ceux qui sont amenés dans le futur à transmettre la passion de l’escalade ? Cette invitation par le CREPS de Vallon-Pont-d’Arc pour venir aborder avec les futurs DE escalade les aspects déontologiques de notre pratique nous a particulièrement intéressé et motivé. Le compte rendu vient un peu tard mais il nous semblait important de revenir sur cette journée passionnante. Merci à Romaric Geffroy pour ce retour argumenté !

Compte rendu de l’intervention Greenspits pour les futurs DE du CREPS de Vallon Pont-d’Arc.

Objectifs : présentation de Greenspits et discussion autour de la déontologie pour les apprentis DE du CREPS, par Antonin Rhodes et Romaric Geffroy, avec l’aide de Vincent Meirieu. Merci à la présidente pour le powerpoint !

La présentation a duré toute la matinée, ce qui nous a permis de rentrer dans les détails sachant que nous bénéficiions d’un auditoire averti. Dans un premier temps nous avons présenté l’association et partagé notre vision sur l’avenir de l’escalade en falaise, la déontologie et la bonne gestion de notre terrain de jeu ; ensuite la discussion s’est faite plus libre et s’est orientée au fil des questions et des remarques de nos interlocuteurs. Après la présentation, nous avons eu du temps pour échanger individuellement avec les apprentis-DE, certains nous ont dit souhaiter prendre en main des projets de Greenspits qui pourraient s’inscrire sous forme de stage dans leur projet de mémoire. Il serait intéressant de mettre au point une liste de projets, à communiquer à leurs encadrants, qui pourraient leurs être confiés.

L’intervention a été largement appréciée et jugée très enrichissante pour le cursus des apprentis-DE.

Points abordés :

  • Présentation du bureau ainsi que de l’idéal de Greenspits : « Chaque grimpeur peut devenir un grimpeur responsable ».
  • Plan d’action, mettre en relation le grimpeur, la communauté, l’équipeur et le professionnel, on s’adresse ici à de futurs professionnels, acteurs privilégiés pour éduquer à la culture falaisiste les grimpeurs les moins initiés à ce milieu. Nous avons insisté sur ce point pour rappeler aux futurs DE que ce sont souvent eux qui posent les bases des habitudes de pratique des falaisistes en devenir. Ils sont dans l’ensemble conscients de cela, de la forte influence qu’ils ont notamment sur les enfants, nous les invitons à en faire plutôt trop que pas assez, à pointer du doigt le plus tôt possible les pratiques nuisibles pour notre environnement et pour l’image de notre communauté.
  • Focus autour de la relation de la communauté à l’équipeur, sujet d’actualité avec notamment l’appel des ouvreurs, dont on nous a demandé de parler. Nous exprimons le constat que l’équipeur est peu soutenu par la communauté, son travail, pas reconnu à sa juste valeur. La vente de topos peut souvent être la solution, mais sait-on quel topo finance vraiment l’équipement ? Acheter un topo est-ce que ça ne revient pas pour certains à se dédouaner de ses responsabilités vis-à-vis de l’équipement ? Selon nous la solution se trouve dans l’éducation du grimpeur consommateur à sa responsabilité par rapport à l’équipement : il y a un intérêt de la communauté, il faut le stimuler.
  • Déontologie : Equipement, rééquipement, taille, appropriation, histoire.
  • Comment préserver nos sites ? Comment mieux les respecter ? Cultiver une meilleure image de la communauté grimpante, limiter notre impact sur nos lieux de pratique tout en montrant aux acteurs du territoire dont dépendent l’accès aux falaises (élus, autres communautés, associations de protection de la nature, lobbys…) que nous ne sommes pas seulement une nuisance, que notre présence peut présenter des avantages.
  • Le pouvoir de la communication, communiquer plus pour promouvoir les bonnes pratiques.

Face à cet auditoire averti de nombreux points fondamentaux ont été abordés et ont ouvert des débats interessants. Ce type d’intervention dans les CREPS Français fait partie de nos projets pour 2018.

Texte : Romaric Geffroy

Assemblée générale annuelle le 3 mars 2018 à Lauris (84)

Amis et membres de Greenspits, c’est l’occasion se rencontrer lors de l’assemblée générale annuelle de notre association !
Venez nous témoigner votre soutien ou vous investir plus activement dans nos nombreux projets. C’est plus que jamais le moment de faire le bilan de nos activités de 2017, et d’échanger autour de nos orientations pour 2018 et l’avenir de notre association.

Lire la suite →