La guerre des sites : nouveaux débats en perspective

Le débat sur la responsabilité en cas d’accident sur les falaises françaises est largement ouvert. Cathy Bass nous expose dans son dernier article les actualités de ce début d’année sur les négociations entamées par la FFME auprès des politiques.

« L’affaire Vingrau a soulevé bien des émois dans le monde des activités de pleine nature… En effet, pour la première fois apparemment, un « gardien de la chose » a été condamné en première instance, selon le régime général du code civil qui dit qu’on est responsable du fait des choses dont on a la garde. Jusqu’à présent, même si les propriétaires étaient mis en examen, ils avaient toujours échappé à la condamnation. » Lire la suite de l’article.

Les choses semblent évoluer dans le bon sens concernant la notion de l’acceptation du risque par les pratiquants. Les dés sont jetés !

Il reste des cependant des doutes sur la gestion de nos sites et notamment pour ceux qui ne répondent pas au cahier des charges fédérales. Un grand nombre d’entre eux sont en cours de déconventionnement, avec une menace réelle sur la pérennité des accès.

Quelques liens pour aller plus loin :

La séance publique au Sénat du 31 janvier 2018 concernant la « Proposition de loi Responsabilité des propriétaires ou des gestionnaires de sites naturels ».

Les articles précédents de Cathy Bass pour un point complet sur le sujet : « La guerre des Sites » épisode 1 et épisode 2.

Greenspits prépare pour 2018 un travail de clarification de la situation législative concernant la gestion de l’ensemble des sites naturels d’escalade. Nous nous refusons de voir naître un modèle avec des sites « marginaux » laissés à l’abandon ou face au vide juridique. La place que l’association va prendre par rapport à la FFME et aux collectivités territoriales est fondamentale. Pour défendre l’interêt des pratiquants nous souhaitons:
  • Dégager la responsabilité des équipeurs qui ont oeuvré en majorité bénévolement pour développer les sites.
  • Pérenniser l’accès des grimpeurs en toute autonomie.
  • Développer un modèle de gestion éthique et responsable.

À très bientôt pour la suite !

 

Image : © senat.fr

2 Replies to “La guerre des sites : nouveaux débats en perspective”

  1. Ping : La guerre des sites : nouveaux débats en perspective | Le 8 assure

  2. Duret Pierre

    Effectivement c’est le discours que je tiens auprès des instances, nous ne voulons abandonner aucun site d’escalade … Les sites marginaux ça ne veut rien dire !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *