Projet rééquipement Greenspits

Aujourd’hui le système en place concernant le rééquipement en France est basé sur du volontariat et du bénévolat. De surcroît, nous sommes face à un manque de moyens humains et financiers, mais aussi un manque de compétences et de culture concernant les bonnes pratiques.

De nombreux secteurs d’intérêt sont délaissés par les grimpeurs car ils présentent des dangers potentiels ou sont inconfortables (par exemple: voies sales, non entretenues, jamais grimpées).

Nous sommes dans une période majeure concernant le rééquipement car nous arrivons à la date critique des 20 années d’existence d’une majorité de voies. En effet une grande partie des sites naturels d’escalade Français ont été équipés dans les années 90 lors de l’apparition du perforateur. Certaines voies équipées dans les années 80 ne sont toujours pas rééquipées…

Avant toute chose, Greenspits souhaite se placer comme un soutien aux associations locales, aux bénévoles, aux comités départementaux FFME, au CAF, qui oeuvrent déjà pour entretenir de nombreuses voies et secteurs. Multiplier ces actions et travailler ensemble pour accélérer la vague de rééquipement en France est ce qui nous motive en tant qu’association de grimpeurs et d’équipeurs.

Greenspits est aujourd’hui un nouvel acteur qui a sa place, et qui propose un concept novateur pour répondre aux problématiques définies ci-dessus. Ce projet rééquipement répond parfaitement aux orientations et priorités de l’association.

Pour rappel, le premier axe d’actions de l’association Greenspits est l’entretien des sites naturels d’escalade dans le but de les pérenniser et d’améliorer la sécurité des grimpeurs. Cela concerne le rééquipement et le nettoyage dans le respect de la charte de rééquipement Greenspits (éthique,bonnes pratiques,qualité).

Le deuxième axe est la transmission de culture et compétences aux nouvelles générations qui seront amenées à faire ce travail dans le futur, ainsi que l’éducation et la sensibilisation pour un impact minimal sur notre environnement.

© Jan Novak Photography

Nos objectifs pour le lancement de ce projet :

Optimiser la sécurité et le confort de sites naturels d’escalade anciens, peu ou non entretenus, mais présentant un intérêt pour les grimpeurs. C’est à dire :

  • Rééquiper sur scellements le maximum de voies de tous niveaux.
  • Purger si besoin et nettoyer les voies.
  • Améliorer l’accès et le pied de voie.
  • Garantir un travail de qualité, désintéressé et dans le simple but de pérenniser un secteur d’escalade avec le minimum d’impact sur le milieu naturel.

Nous sensibiliserons aux bonnes pratiques et formerons techniquement 16 jeunes apprentis rééquipeurs. C’est à dire :

  • Faire connaître le travail de rééquipement au sens large, dans ses difficultés et dans la satisfaction qu’il procure.
  • Inspirer les jeunes générations grâce à des équipeurs référents de grande expérience.
  • Rendre autonomes et compétents 16 apprentis rééquipeurs.
  • Créer du lien social entre les générations d’équipeurs et de grimpeurs.
  • Partager différents points de vue et expériences pour favoriser le recul et l’ouverture d’esprit sur notre pratique.
  • Communiquer largement sur les actions de rééquipement au sein de la communauté des grimpeurs pour véhiculer une image jeune et dynamique de notre activité, pour valoriser le travail de rééquipement et pour sensibiliser cette communauté sur la non-gratuité de notre activité.

Sur le principe du partage d’expérience, la campagne de rééquipement sera ouverte à tous les membres Greenspits (dans la limite des places disponibles et sous dossier de motivation). Elle se veut gratuite afin de faciliter l’accès aux jeunes.

© Gaël Bouquet des Chaux

Le déroulement :

Le déroulement se fera sur 2 sessions de 6 jours.

Définition d’une session :

  • 8 participants bénévoles.
  • 3 jours de rééquipement d’un secteur “facile” non déversant.
  • 3 jours de rééquipement d’un secteur déversant avec difficultés techniques.
  • 3 soirées dédiées à un débriefing / conférence avec présentation du matériel, des EPI, retour sur les problématiques techniques et éthiques, retours d’expérience.
  • Entre 3 et 4 voies rééquipées par participant.

Seront mis à disposition des participants :

  • Un professionnel DE pour l’encadrement (sécurité).
  • Un équipeur référent (au minimum) pour la transmission d’expérience et le respect de la charte du rééquipement.
  • Les EPI et le matériel nécessaire au rééquipement.
  • Des intervenants extérieurs naturalistes pour sensibiliser les participants au respect de l’environnement (Parc du Verdon, LPO, …).
  • L’hébergement.

Les frais de nourriture seront à la charge des participants.

rééquipement© Greenspits I Jan Novak

En résumé, à l’issue des deux sessions de rééquipement Greenspits :

  • Entre 75 et 80 voies seront rééquipées et nettoyées sur quatres secteurs différents, eux-mêmes sécurisés et rendus accueillants par des actions complémentaires au rééquipement propre.
  • 16 apprentis rééquipeurs seront sensibilisés aux bonnes pratiques et formés techniquement pour rééquiper de la meilleure manière possible, en respectant l’éthique et l’historique de l’activité mais aussi en minimisant leur impact.
  • Le travail de rééquipement sera valorisé et rendu accessible à la communauté par des actions de communication autour des deux sessions (compte rendu écrit, photos et vidéos, témoignages des participants).

Dates et lieux de réalisation :

  • 1ère session (hiver 2019) : Gorges du Blavet (83).
  • 2ème session (printemps 2019):Gorges du Verdon (04).

Inscriptions :

  • Inscriptions closes pour la 1ère session.
  • Ouverture des inscriptions (via newsletter aux membres) fin mars 2019 pour la 2è session. Selon le nombre de candidatures, nous serons obligés de faire une sélection et de déplacer les participants non retenus sur les sessions suivantes. Toutes les modalités vous seront communiquées lors de l’ouverture des inscriptions.

 

Nous avons la conviction que cet engagement de Greenspits en faveur des sites naturels et de la communauté des grimpeurs sera apprécié, reconnu et soutenu par tous ceux qui oeuvrent dans un but commun, de manière désintéressée, et pour notre passion.

 

Le retour de la saison des amours…

Comme chaque année, avec le beau temps qui revient, c’est le moment où les oiseaux sont le plus sensible au dérangement car en pleine période de reproduction. Nous en avions déjà parlé dans notre article sur la cohabitation entre oiseaux, grimpeurs et équipeurs; des mesures temporaires sont mises en place afin de déterminer les voies d’escalades sensibles et qui devront être “désertées” jusqu’à l’envol des jeunes oiseaux. Lire la suite →

Conférence pour les apprentis DE au CREPS de Vallon-Pont-d’Arc

L’éducation et la sensibilisation des grimpeurs et l’un des deux axes d’action de l’association Greenspits. Quel meilleur levier pourrait-on avoir que de toucher à la source ceux qui sont amenés dans le futur à transmettre la passion de l’escalade ? Cette invitation par le CREPS de Vallon-Pont-d’Arc pour venir aborder avec les futurs DE escalade les aspects déontologiques de notre pratique nous a particulièrement intéressé et motivé. Le compte rendu vient un peu tard mais il nous semblait important de revenir sur cette journée passionnante. Merci à Romaric Geffroy pour ce retour argumenté !

Compte rendu de l’intervention Greenspits pour les futurs DE du CREPS de Vallon Pont-d’Arc.

Objectifs : présentation de Greenspits et discussion autour de la déontologie pour les apprentis DE du CREPS, par Antonin Rhodes et Romaric Geffroy, avec l’aide de Vincent Meirieu. Merci à la présidente pour le powerpoint !

La présentation a duré toute la matinée, ce qui nous a permis de rentrer dans les détails sachant que nous bénéficiions d’un auditoire averti. Dans un premier temps nous avons présenté l’association et partagé notre vision sur l’avenir de l’escalade en falaise, la déontologie et la bonne gestion de notre terrain de jeu ; ensuite la discussion s’est faite plus libre et s’est orientée au fil des questions et des remarques de nos interlocuteurs. Après la présentation, nous avons eu du temps pour échanger individuellement avec les apprentis-DE, certains nous ont dit souhaiter prendre en main des projets de Greenspits qui pourraient s’inscrire sous forme de stage dans leur projet de mémoire. Il serait intéressant de mettre au point une liste de projets, à communiquer à leurs encadrants, qui pourraient leurs être confiés.

L’intervention a été largement appréciée et jugée très enrichissante pour le cursus des apprentis-DE.

Points abordés :

  • Présentation du bureau ainsi que de l’idéal de Greenspits : « Chaque grimpeur peut devenir un grimpeur responsable ».
  • Plan d’action, mettre en relation le grimpeur, la communauté, l’équipeur et le professionnel, on s’adresse ici à de futurs professionnels, acteurs privilégiés pour éduquer à la culture falaisiste les grimpeurs les moins initiés à ce milieu. Nous avons insisté sur ce point pour rappeler aux futurs DE que ce sont souvent eux qui posent les bases des habitudes de pratique des falaisistes en devenir. Ils sont dans l’ensemble conscients de cela, de la forte influence qu’ils ont notamment sur les enfants, nous les invitons à en faire plutôt trop que pas assez, à pointer du doigt le plus tôt possible les pratiques nuisibles pour notre environnement et pour l’image de notre communauté.
  • Focus autour de la relation de la communauté à l’équipeur, sujet d’actualité avec notamment l’appel des ouvreurs, dont on nous a demandé de parler. Nous exprimons le constat que l’équipeur est peu soutenu par la communauté, son travail, pas reconnu à sa juste valeur. La vente de topos peut souvent être la solution, mais sait-on quel topo finance vraiment l’équipement ? Acheter un topo est-ce que ça ne revient pas pour certains à se dédouaner de ses responsabilités vis-à-vis de l’équipement ? Selon nous la solution se trouve dans l’éducation du grimpeur consommateur à sa responsabilité par rapport à l’équipement : il y a un intérêt de la communauté, il faut le stimuler.
  • Déontologie : Equipement, rééquipement, taille, appropriation, histoire.
  • Comment préserver nos sites ? Comment mieux les respecter ? Cultiver une meilleure image de la communauté grimpante, limiter notre impact sur nos lieux de pratique tout en montrant aux acteurs du territoire dont dépendent l’accès aux falaises (élus, autres communautés, associations de protection de la nature, lobbys…) que nous ne sommes pas seulement une nuisance, que notre présence peut présenter des avantages.
  • Le pouvoir de la communication, communiquer plus pour promouvoir les bonnes pratiques.

Face à cet auditoire averti de nombreux points fondamentaux ont été abordés et ont ouvert des débats interessants. Ce type d’intervention dans les CREPS Français fait partie de nos projets pour 2018.

Texte : Romaric Geffroy

La guerre des sites : nouveaux débats en perspective

Le débat sur la responsabilité en cas d’accident sur les falaises françaises est largement ouvert. Cathy Bass nous expose dans son dernier article les actualités de ce début d’année sur les négociations entamées par la FFME auprès des politiques.

“L’affaire Vingrau a soulevé bien des émois dans le monde des activités de pleine nature… En effet, pour la première fois apparemment, un “gardien de la chose” a été condamné en première instance, selon le régime général du code civil qui dit qu’on est responsable du fait des choses dont on a la garde. Jusqu’à présent, même si les propriétaires étaient mis en examen, ils avaient toujours échappé à la condamnation.” Lire la suite de l’article.

Lire la suite →

Assemblée générale annuelle le 3 mars 2018 à Lauris (84)

Amis et membres de Greenspits, c’est l’occasion se rencontrer lors de l’assemblée générale annuelle de notre association !
Venez nous témoigner votre soutien ou vous investir plus activement dans nos nombreux projets. C’est plus que jamais le moment de faire le bilan de nos activités de 2017, et d’échanger autour de nos orientations pour 2018 et l’avenir de notre association.

Lire la suite →

Molasse’son : jolie vidéo d’un projet accompli et panorama de la falaise de Mollans-sur-Ouvèze.

Molasse’son est une voie équipée en octobre 2016 par Antonin Rhodes avec l’aide de Guillaume Lebret sur la falaise de Mollans-sur-Ouvèze dans la Drôme. Dernière née de la baume et ouverte pour la voie ultime de La fête du Spit #1,  cette ligne esthétique dans un dévers à 50° cotée 9a rencontre un vif succès auprès de ses prétendants. Au delà du caractère extrême de la voie, il nous semble interessant de souligner l’implication du jeune grimpeur et ambassadeur Greenspits qu’est Romaric Geoffroy, mais aussi de mettre en avant une falaise emblématique du sud de la France. Emblématique par la qualité de ses voies, par son caractère accessible dès le niveau 6a, et par l’accueil exemplaire de la commune de Mollans-sur-Ouvèze qui redonne une image positive et respectable des grimpeurs falaisistes… et ça fait du bien ! Lire la suite →

Interview de Florence Pinet par Fanatic Climbing

Florence Pinet, sans conteste l’une des meilleures grimpeuses du monde, et notre première “ambassadrice” Greenspits réponds au questions du média d’escalade Fanatic climbing.

Nous avons aimé cette interview pour le regard passionné et mature que Florence porte sur notre activité. Florence a développé un lien très pur avec le simple fait de grimper, et la performance suit. En tant qu’exemple pour beaucoup de pratiquants, elle s’engage pour un respect du milieu naturel et un développement durable de notre pratique. Merci.

“Dans certains sites quelques grimpeurs ne se préoccupent pas assez de leurs impacts, et ceux à travers un squat en camion ou en tente trop voyant, des bouts de strap laissés au pied des falaises, des trait de magnésie exagérément grands et non brossés, la pause caca trop près des sentiers et du papier qui traine tout autour… Ce qui est également accessible à tous est de changer ou juste virer une vieille dégaine en place ou encore signaler un équipement trop vétuste… Pour finir, j’aimerai remercier tous ces équipeurs pour qui j’ai un grand respect, ils nous offrent sans cesse de beaux cadeaux grimpants ; Merci à eux qui contribuent pleinement au développement de notre activité…” (source Fanatic Climbing).

Si vous avez quelques minutes, ça vaut le coup de vous laisser porter sur quelques questions ou de lire toute l’interview ici !

LA GUERRE DES SITES : Le retour de la farce … 

Les paradoxes de notre société sont au coeur des enjeux d’une escalade en falaise pérenne ou visée à disparaître. La grimpe éco-responsable est à la mode, concept que chacun s’approprie pour faire changer les choses, ou pour se donner bonne conscience. Et pourtant les salles de grimpe & fitness fleurissent, les réseaux sociaux prônent le culte de la performance, les J.O arrivent à grands pas, une une normalisation de l’escalade en falaise comme “prolongement de l’escalade en salle” s’installe, et remet en question l’essence même de notre activité. Rien n’est incompatible, mais à l’heure où les grimpeurs américains se battent pour conserver leurs “public lands”, où les ouvreurs français se regroupent pour défendre leur patrimoine,  la conjoncture actuelle semble mener plus que jamais à une marchandisation des activités de pleine nature, sans bénéfices pour ceux qui les développent au quotidien et qui s’investissent pour leur pérennité.

 

Pour ce deuxième épisode de la guerre des sites, un an après, nous tenterons de faire une mise à jour sur la situation des sites naturels d’escalade, et tordre le cou à certaines idées reçues. Merci à Cathy Bass pour ce travail, et merci à vous de le lire, d’en parler, de le partager. Les solutions naîtront d’une prise de conscience et d’une réflexion commune. (lire le premier épisode ici)

Lire la suite →

La Fête du Spit #2 : LE FILM vous fait revivre les moments forts de l’évènement !

Vidéos

La Fête du Spit est un évènement 100% outdoor organisé chaque année par Greenspits pour véhiculer les valeurs de l’association et son identité en réunissant des grimpeurs passionnés venus de toute la France.

La deuxième édition de septembre dernier à Entrechaux a rassemblé plus de 200 falaisistes pour partager de superbes  moments de convivialité. On ne vous en dit pas plus,  les images qui parlent d’elles-mêmes !

Le résumé complet avec les photos de Jan Novak c’est par ici et ça vaut le détour également 😉

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer