Conférence pour les apprentis DE au CREPS de Vallon-Pont-d’Arc

L’éducation et la sensibilisation des grimpeurs et l’un des deux axes d’action de l’association Greenspits. Quel meilleur levier pourrait-on avoir que de toucher à la source ceux qui sont amenés dans le futur à transmettre la passion de l’escalade ? Cette invitation par le CREPS de Vallon-Pont-d’Arc pour venir aborder avec les futurs DE escalade les aspects déontologiques de notre pratique nous a particulièrement intéressé et motivé. Le compte rendu vient un peu tard mais il nous semblait important de revenir sur cette journée passionnante. Merci à Romaric Geffroy pour ce retour argumenté !

Compte rendu de l’intervention Greenspits pour les futurs DE du CREPS de Vallon Pont-d’Arc.

Objectifs : présentation de Greenspits et discussion autour de la déontologie pour les apprentis DE du CREPS, par Antonin Rhodes et Romaric Geffroy, avec l’aide de Vincent Meirieu. Merci à la présidente pour le powerpoint !

La présentation a duré toute la matinée, ce qui nous a permis de rentrer dans les détails sachant que nous bénéficiions d’un auditoire averti. Dans un premier temps nous avons présenté l’association et partagé notre vision sur l’avenir de l’escalade en falaise, la déontologie et la bonne gestion de notre terrain de jeu ; ensuite la discussion s’est faite plus libre et s’est orientée au fil des questions et des remarques de nos interlocuteurs. Après la présentation, nous avons eu du temps pour échanger individuellement avec les apprentis-DE, certains nous ont dit souhaiter prendre en main des projets de Greenspits qui pourraient s’inscrire sous forme de stage dans leur projet de mémoire. Il serait intéressant de mettre au point une liste de projets, à communiquer à leurs encadrants, qui pourraient leurs être confiés.

L’intervention a été largement appréciée et jugée très enrichissante pour le cursus des apprentis-DE.

Points abordés :

  • Présentation du bureau ainsi que de l’idéal de Greenspits : « Chaque grimpeur peut devenir un grimpeur responsable ».
  • Plan d’action, mettre en relation le grimpeur, la communauté, l’équipeur et le professionnel, on s’adresse ici à de futurs professionnels, acteurs privilégiés pour éduquer à la culture falaisiste les grimpeurs les moins initiés à ce milieu. Nous avons insisté sur ce point pour rappeler aux futurs DE que ce sont souvent eux qui posent les bases des habitudes de pratique des falaisistes en devenir. Ils sont dans l’ensemble conscients de cela, de la forte influence qu’ils ont notamment sur les enfants, nous les invitons à en faire plutôt trop que pas assez, à pointer du doigt le plus tôt possible les pratiques nuisibles pour notre environnement et pour l’image de notre communauté.
  • Focus autour de la relation de la communauté à l’équipeur, sujet d’actualité avec notamment l’appel des ouvreurs, dont on nous a demandé de parler. Nous exprimons le constat que l’équipeur est peu soutenu par la communauté, son travail, pas reconnu à sa juste valeur. La vente de topos peut souvent être la solution, mais sait-on quel topo finance vraiment l’équipement ? Acheter un topo